Leçon

Explication des caractéristiques d’une position

Le trading du Forex et des CFD est un produit à effet de levier, ce qui signifie que si les marchés évoluent par rapport à vos positions, vos pertes seront multipliées par l’effet de levier que vous aurez sélectionné. Certains traders choisissent d’utiliser un effet de levier élevé car il peut multiplier leurs bénéfices lorsque les marchés évoluent dans la direction dans laquelle ils ont placé leur position, mais ils doivent également être conscients qu’un effet de levier plus élevé se traduit également par des pertes plus élevées. En matière de trading, il est donc primordial de s’assurer de bien comprendre comment utiliser les différents outils mis à votre disposition.

Effet de levier
Lorsque vous achetez une maison, vous devez souvent verser un acompte et emprunter le reste. Le montant que vous avez emprunté est appelé levier financier. La même chose s’applique au trading. Si vous souhaitez négocier avec un montant supérieur à celui que vous possédez, vous définissez votre effet de levier en conséquence. Le courtier proposera généralement différents coefficients de levier allant de 1:50 à 1:200. Il est important de se rappeler que plus l’effet de levier est élevé, plus vos pertes ou vos profits seront élevés. Lorsque vous utilisez un effet de levier, il est donc important de comprendre que vous augmentez votre exposition au risque. Pour vous empêcher d’opter pour un effet de levier plus élevé que ce que vous pouvez gérer en tant que trader, fait passer un test d’adéquation. Si vous n’avez pas les connaissances nécessaires pour utiliser l’effet de levier de manière appropriée, vous serez alors limité à un coefficient de levier inférieur. Mais revenons au fonctionnement de l’effet de levier…

Dans une transaction en devises, si l’effet de levier est de 1:50, alors pour chaque euro de vos fonds propres, vous empruntez 49 euros supplémentaires. Essentiellement, chacun de vos euros est multiplié par 50. Donc, si vous ouvrez une position de 1 000 €, en utilisant un effet de levier de 1:50, vous devez avoir au moins 20 € de solde sur votre compte. En substance, vous déposez vos 20 € et empruntez 980 € supplémentaires.

Marge
Si l’effet de levier est le montant emprunté, la marge est le montant investi – votre argent. La marge est le montant que vous contribuez dans la position prise, et c’est également le montant que vous risquez de perdre si les marchés évoluent contre vous. Pour revenir à notre exemple précédent, les 20 € que vous avez investis, ne font référence qu’à la « marge initiale ». La marge est également le terme utilisé pour désigner le montant des fonds que vous devez conserver sur votre compte pour maintenir une position ; c’est ce qu’on appelle la marge de maintien. Cela signifie que si vous subissez une perte supérieure à 20 €, vous pouvez toujours garder votre position ouverte, mais vous risquez le reste de votre marge disponible, ou, en d’autres termes, le solde de votre compte, si les marchés continuent d’évoluer contre vous.

Finalement, si votre position menace de vider votre compte, il y aura un moment où la position sera automatiquement fermée, c’est ce qu’on appelle un appel de marge, et cela varie d’un courtier à l’autre. Une fois que vous recevez un appel de marge et si vous souhaitez toujours maintenir votre position ouverte, la clôture automatique de votre position pourrait être empêchée en déposant plus de fonds. Si vous utilisez MT4, le montant que vous êtes toujours en mesure de négocier est souvent appelé « marge utilisable », tandis que le montant de vos fonds propres utilisés est souvent appelé « marge utilisée ».

Risque
Le risque fait référence à la somme d’argent que vous risquez. Mais comme nous l’avons déjà expliqué, le risque dans le trading du Forex est impacté par le montant de l’effet de levier et de la marge. Dans le Forex, un effet de levier élevé peut multiplier les profits, mais il peut également mettre en jeu tout votre solde. La gestion des risques est donc très importante et en tant que trader, vous devez vous assurer que vous connaissez bien les risques liés au trading de produits à effet de levier tels que le Forex et les CFD.

Stop-loss, Limite, Stop suiveur et Tolérance de prix
Quand une transaction tourne mal, il n’y a que deux options : accepter la perte et liquider votre position, ou couler avec le navire. Un trader vigilant règle donc toujours un stop-loss et une limite sur ses positions de CFD. En ne faisant pas cette étape, vous courez le risque de rester trop longtemps en position perdante, dans l’espoir d’une reprise, ou de ne pas capitaliser sur une position rentable à temps.

Il est essentiel de se rappeler de ne jamais laisser une position sur un CFD ouverte sans surveillance ! Si vous n’êtes pas en mesure d’observer constamment vos positions ouvertes, il est essentiel que vous définissiez un stop-loss et un niveau limite. Cela vous protégera de toutes les surprises qui pourraient survenir.
Vous disposez des options suivantes :

Stop-loss – limiter les pertes
Si vous souhaitez passer ou modifier une transaction ou un ordre, vous pouvez définir un Stop-loss. Cela vous protège des pertes plus élevées, car il ferme automatiquement votre position au premier prix du marché disponible lorsqu’il atteint le niveau défini. Pour l’essentiel, un SL agit comme une assurance contre une trop forte perte. Afin de fonctionner correctement, un stop-loss doit être placé sur la base de la question suivante : à quel prix votre opinion est-elle erronée ?

Pour répondre à cette question, il faut tenir compte de la situation de chaque trade. Y a-t-il une forte volatilité par exemple ? Est-ce une position longue ou courte ? Y a-t-il des annonces importantes à venir qui pourraient avoir un effet majeur sur votre actif tradé ? Quel est le pourcentage maximal de changement de prix au-delà duquel vous pensez que les pertes dépasseraient votre tolérance au risque ? Plus important encore, si vous avez plusieurs trades en cours, il est important de considérer le risque global que vous prenez avec vos ordres SL. Dans le pire des cas, si tous vos ordres sont arrêtés, quelle serait la perte globale ? Cela cadrerait-il avec votre stratégie de gestion des risques ?

*Veuillez noter la différence de points minimum applicable à la configuration d’un ordre Stop-loss.

Take-profit – sécuriser les profits.
En suivant le même principe qu’un niveau Stop-loss, vous pouvez également récupérer automatiquement les bénéfices. Un niveau Take-profit peut vous empêcher de transformer un trade rentable en un trade moins rentable ou même un trade perdant.

*Veuillez noter la différence de points minimum applicable à la configuration d’un ordre Take-profit.
Les exemples et graphiques suivants sont fournis à titre indicatif uniquement et ne doivent pas être considérés comme des conseils de trading :

Exemple
Vous ouvrez un contrat standard (Long) pour la paire de devises EUR/USD. Comme le montre le graphique, en fonction du mouvement du marché, la position sera automatiquement fermée si elle atteint le niveau du stop-loss ou de limite.

Cela vous permet d’avoir une position ouverte ne nécessitant pas une vigilance constante !

Stop suiveur – suivre les tendances
Avec un stop suiveur, aussi appelé Trailing-stop, vous pouvez bénéficier des tendances en cours. Un renversement de tendance se fera, sur la base de critères prédéfinis, conduisant à une clôture automatique de votre position. Vous déterminez d’abord un niveau de Stop-loss, puis à l’aide d’une spécification de points (en termes de dixièmes de pips), vous définissez la façon dont ce niveau doit évoluer avec le cours.

Exemple
Vous ouvrez un contrat standard (Vente) pour la paire de devises EUR/USD au prix de 1,08486 $ avec un Stop-loss à 1,08986 $ et avec un stop suiveur de 50 points. Le prix baisse de 50 points, ce qui entraîne la fixation de votre nouveau Stop-loss à 1,08486 $. Tant que la tendance se poursuit à ce rythme, votre niveau de Stop-loss sera continuellement mis à jour. Une hausse soudaine de l’EUR/USD entraînera la fermeture automatique de votre position.

Tolérance de prix
Lors du placement d’une transaction directe sur le marché, la volatilité peut entraîner une modification du prix de départ entre le placement et l’exécution d’un trade. Le prix de trading réel pourrait être préjudiciable à votre stratégie de trading. Pour éviter cette situation, il existe une tolérance de prix. Avec la tolérance de prix, vous définissez, en termes de points, l’écart maximal entre le cours acheteur/vendeur actuel que vous êtes prêt à accepter.

Exemple
Le cours acheteur/vendeur de l’EUR/USD se négocie actuellement à 1,08501 $ / 1,08517 $. Vous souhaitez prendre une position longue et êtes prêt à accepter un écart de prix maximum de 5 points. Votre trade ne sera ouvert que si le prix demandé est inférieur à 1,08522 $, sinon le trade sera rejeté par le système.